top of page

Et si les réflexes archaïques étaient la pièce manquante du puzzle ?



Les réflexes archaïques ! Késaco ?

Ce sont des mouvements automatiques, involontaires que l’on observe chez le nouveau-né, en réaction à des stimuli sensoriels spécifiques. La plupart d’entre-eux émergent in-utéro, maturent pendant la naissance et s’intègrent pour la majorité durant la première année de vie de l’enfant, certains jusqu’à ses 3 ans. Ils sont là pour protéger le bébé et assurer sa survie.

Si les réflexes ne sont pas correctement inhibés, car entravés lors de certaines phases essentielles telle que le rampé ou le 4 pattes, ou réactivés suite à des chocs émotionnels, ils vont alors parasiter le corps. Des mécanismes de compensation se mettent en place et cela va entraîner des troubles au niveau des apprentissages, de la concentration, mais aussi des troubles posturaux, des difficultés comportementales (enfant qui ne tient pas en place, hyperactivité…) et émotionnelles (hypersensibilité).

bottom of page